Publication

Non à la fermeture de la 8ème classe à l'Eau Bonne

Nous vous invitons à signer cette pétition lancée par une parent d'élève de l'école de l'Eau Bonne de Dammartin contre la fermeture définitive d'une classe élémentaire annoncée lors du Comité Technique Spécial Départemental d'ajustement du 5 juin dernier. Cette décision est incompréhensible et va engendrer des classes surchargées alors que des logements vont être livrés au cours de la prochaine année scolaire.

A ce jour la balance pour la Seine-et-Marne est de 118 fermetures pour 89 ouvertures. Les 40 postes en dotation pour la Seine-et-Marne, dont 38 devraient servir pour le dédoublement des CP en REP et des CE1 en REP+ (Réseau d'Éducation Prioritaire), et le redéploiement des enseignant(e)s suite au démantèlement du dispositif « plus de maîtres que de classes » pourtant plébiscité par les équipes éducatives, ne sont pas à la hauteur des enjeux de notre département. Cette situation est inacceptable. Notre département qui représente la moitié de la superficie de la Région francilienne, souffre depuis des années d'un déficit en taux d'encadrement et les créations de postes lancées par le Gouvernement précédent ne compensent pas l'augmentation du nombre d'élèves due au fort accroissement de la population. Le rectorat de Créteil doit tenir compte des critères démographiques et sociaux pour que les enfants des villes péri-urbaines comme Dammartin ne soient pas lésés. L'égalité des territoires et la réussite de tous les enfants doivent être les priorités de l'école de la République.

Nous soutenons cette mobilisation légitime et serons présents lundi matin à 8H15 devant l'école de l'Eau Bonne aux côtés des parents, de l'équipe enseignante et des enfants. Vous êtes tous les bienvenus. Le Recteur de Créteil et l'Inspectrice d'Académie de Seine-et-Marne doivent réexaminer avec attention cette situation. C'est une question d'équité et de justice !

 

Finances : la situation est grave

Tribune publiée dans le dammartinfos de mai 2018

Notre groupe a voté contre le budget 2018. Un budget indigne d’une ville de plus de 10 000 habitants à cause du résultat de fonctionnement désastreux de 2017 (210 281 euros).

La situation est grave. Le Maire a dû être réprimandé par la sous-préfecture pour qu’il s’attaque enfin à la réduction des dépenses de fonctionnement après quatre années de laisser-aller et de gestion qualifiée « à la petite semaine » par son ancien premier Adjoint. Depuis 2014 le résultat de fonctionnement a été divisé par 6 parce que les charges à caractère général et de gestion ont augmenté de 706 575 euros (+20 %) et la masse salariale de 1 315 807 euros (+29 %). En 2013, lors de notre dernière année en responsabilité, le résultat de fonctionnement était de 1 167 025 euros !

La baisse cette année des budgets des fournitures scolaires, de la maintenance, de l’entretien des voiries, des réseaux et des bâtiments publics, de la subvention du Centre Communal d’Action Sociale et de l’aide aux associations est inacceptable.

Les investissements sont insuffisants et incohérents, et démontrent l’improvisation du Maire quant à la gestion des services municipaux. Après de nombreux déménagements le Maire et son équipe ont enfin décidé de fermer l’annexe du 103 de la rue du Général de Gaulle ouverte il y a deux ans. Cette installation inutile, que nous avions dénoncée, aura coûté au moins 400 000 euros d’argent public !

Après l’abandon de la salle de spectacle et de cinéma et de l’espace commercial, le Maire veut fermer la salle Louis-Lumière pour y installer des services municipaux alors qu’il y a d’autres solutions possibles en attendant la construction, reportée sine die par son équipe, de la nouvelle mairie prévue dans le parc de la Corbie. Nous avons demandé solennellement au Maire d’abandonner ce projet de fermer la salle Louis-lumière. Serons-nous entendus ?

Engagement et responsabilité

Tribune parue dans le Dammartinfos

Notre ville a subi début février un épisode neigeux qui a engendré de nombreuses difficultés dans les déplacements intra-muros pour les automobilistes et les piétons. La nature est plus forte que nous et la critique est facile, mais tout de même et sans démagogie, nous nous interrogeons sur le manque d’anticipation et de réactivité de la municipalité.

Vote du budget 2018

Intervention de Stéphane JABUT lors du Conseil municipal du  11 avril 2018

Monsieur le Maire, mes cher(e)s collègues,

Après le Débat d’Orientation Budgétaire du 22 mars dernier nous devons ce soir voter le budget 2018 de notre ville. Vous nous proposez une nouvelle fois monsieur le Maire de nous prononcer sur un budget primitif avec la reprise anticipée des résultats de l’année précédente sans même avoir voté le compte administratif et le compte de gestion.

Grand Paris Express : la Seine-et-Marne sacrifiée

GPE-Ligne17-250218.jpgCliquer sur l'image pour l'agrandir

Le Premier ministre Édouard Philippe et la Ministre des transports Élisabeth Borne ont présenté cette semaine le nouveau calendrier du métro automatique du Grand Paris Express. Certes l’intégralité du tracé et des gares est conservée mais nous réprouvons les nouveaux arbitrages du gouvernement. Le nouveau calendrier est inacceptable : la Seine-et-Marne est une nouvelle fois sacrifiée.

Enjeux d’avenir

Tribune publiée dans le Dammart'Infos de janvier 2018

Au moment d’écrire cette tribune, le président de la République ne s'est toujours pas exprimé sur l’avenir de la Métropole du Grand Paris et du métro automatique du Grand Paris Express.

L’État envisagerait de rattacher les quatre communes de Seine-et-Marne de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle à la Métropole du Grand Paris. C’est inacceptable ! Le Nord-Ouest Seine-et-Marnais a trop longtemps subi les nuisances de l’aéroport sans profiter des retombées économiques. Notre Communauté d’agglomération Roissy Pays de France nous permet enfin de peser dans le Grand Roissy et de bénéficier du développement économique de la plateforme aéroportuaire. Ce périmètre élargi, que le maire ne voulait pas lorsqu’il était dans l’opposition, a permis à notre ville d’obtenir en 2017 une dotation de solidarité communautaire de 428.453 euros et le financement de la moitié des travaux des façades de la mairie.

Arrachée également de haute lutte lorsque nous étions en responsabilité, la gare du Mesnil-Amelot du Grand Paris Express serait en danger pour des raisons budgétaires alors que le gouvernement vient d’accorder un prêt de 1,7 milliards d’euros au CDG Express, liaison ferroviaire directe entre l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle et Paris, qui devait être financé par le privé. C’est inacceptable !

Le périmètre de notre agglomération et la gare du Mesnil-Amelot sont des enjeux d’avenir majeurs pour notre ville. Malheureusement le maire et sa majorité sont inaudibles, inexistants, bien trop occupés par leurs tensions internes, leurs démissions et l’ouverture d’une enquête préliminaire par la brigade de gendarmerie de Meaux sur des transactions immobilières d’élus de leur équipe.

Vous pouvez compter sur mon implication et celle des élus de l’opposition pour défendre les intérêts de notre ville et de notre territoire. Je vous souhaite, avec les élus de l’opposition, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Lettre à M. Dutruge suite à des propos indignes d'un conseiller municipal de la majorité

Désillusions et récupérations politiques

Tourner la page d’une année à l’autre est un moment propice au bilan. Que de désillusions et de récupérations politiques depuis le début du mandat de M. DUTRUGE. Les dernières en date : le nouveau parking public du centre-ville et la restauration de la Collégiale, deux projets initiés lorsque nous étions en responsabilité. Pour le parking, nous avions négocié avec le promoteur de la résidence « Cœurvillage », à l’angle de la rue Abel Chenevat et de la rue Ganneval, un parking sous-terrain de 38 places et 13 places en voirie pour compenser les 37 places supprimées sur le terrain, soit un gain théorique de 14 places. M. DUTRUGE a fait le choix de réserver ce parking sous-terrain fermé et sécurisé aux élus et aux agents municipaux et d’ouvrir un parking public de 32 places sur l’ancien parking des services techniques, soit une perte de 6 places pour le public.

Quant à la collégiale, les travaux de restauration de la première tranche devaient commencer en 2014 puisque nous avions reçu l’accord écrit de l’État le 24 mars 2014, le lendemain de l’élection municipale,  pour un financement de 40% des travaux à compléter par une souscription publique avec la Fondation du Patrimoine et d’autres subventions de la région et du département. Que de temps perdu !

Pire encore, l’une des rares décisions prises par M. DUTRUGE depuis son élection : abandonner la construction de l’espace commercial et de la salle de spectacle et de cinéma à côté de l’école Henry-Dunant pour y construire plus de trente maisons ! Espérons que l’année qui se profile sera plus positive pour notre ville…

Après une année 2015, difficile, douloureuse et violente, je vous adresse avec les élus de l’opposition, pour 2016, mes vœux les plus chaleureux de fraternité, de solidarité et de paix.

 

Sursaut républicain à Dammartin-en-Goële

Dimanche dernier, le second tour des élections régionales s’est transformé en une grande consultation nationale pour ou contre le FHaine, ce parti xénophobe qui n'apporte aucune solution concrète pour nos concitoyens. Malheureusement, le vote FHaine s'enracine dans nos territoires et plus particulièrement dans les zones rurales et péri-urbaines comme notre ville. Cette situation nous oblige. Il faut impérativement que les politiques agissent nationalement, régionalement et localement pour apporter une réponse à la désespérance, au sentiment d'abandon, au chômage et à la précarité qui poussent tant de Français, tant de Seine-et-Marnais dans les bras du FHaine. 
Nous saluons le sursaut républicain des Dammartinoises et des Dammartinois qui s'est traduit par une forte augmentation de la participation (54,23 % ; +7.62) et par un vote qui a permis de faire baisser le score de la liste du FHaine et de la classer dernière dans notre ville. 
Mais plus que jamais il faut continuer le combat des valeurs et des idées en s'appuyant sur toutes les personnes de bonne volonté qui veulent s'engager dans la vie de la cité. N'hésitez pas à nous rejoindre, vous êtes les bienvenus !

Regionales-T2-Dammartin.jpg

 

Appel à voter pour la liste de la Gauche et des Ecologistes rassemblés

Suite aux résultats du 1er tour des élections régionales dans notre ville (voir l'article ici : http://ensemble-pour-dammartin.fr/contenu/résultats-élections-régionales-du-6-décembre-2015) et dans la région dimanche dernier, il faut tout mettre en œuvre pour éviter que la droite extrême et sa politique réactionnaire fasse main basse sur notre région. Nous appelons les Dammartinoises et les Dammartinois à voter massivement dimanche pour la liste de la gauche et des écologistes rassemblés avec Claude Bartolone (engagements ci-dessous) pour battre la liste de la candidate de Nicolas Sarkozy et de "La Manif Pour Tous" et la liste du FHaine.

unis pour agir.jpg