Conseil municipal

Intervention de Stéphane JABUT - 19 novembre 2019

Télécharger la déclaration au format PDF
CM-19-11-19-elus-800x304.jpg
Conseil municipal du 19 novembre 2019
Intervention de Stéphane JABUT
Pour le groupe de l’opposition Agir Ensemble Pour Notre Ville
 
Monsieur le Maire, mes cher(e)s collègues,
 
Depuis quelques semaines la majorité municipale divisée mène un combat contre elle-même, sa politique d'aménagement et de développement durable.

 

Retour sur notre soirée-débat du jeudi 26 septembre 2019

RP1-image1.jpg

Après un hommage républicain à Jacques Chirac et des interventions des élus de notre groupe de l'opposition municipale sur l'urbanisation à outrance, le nouveau quartier de La Folle Emprince, l'éclairage public, la voirie, le stationnement, la circulation, la mobilité, l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite, les espaces verts, le développement durable, la vie associative, le scolaire, le périscolaire, l'enfance, la culture, la sécurité, le commerce, le développement économique, la santé, les finances... Nous avons donné la parole aux nombreux Dammartinois présents. Le constat est sévère sur le bilan du maire et des rescapés de son équipe, et la déception est grande !

Le support de présentation complet en cliquant ici :

RP1-P2.jpg

 

Motion – Non à la privatisation d’Aéroports de Paris

Stéphane JABUT à fait voter à l'unanimité au Conseil municipal de Dammartin-en-Goële du 19 février 2019, au nom du groupe de l'opposition, la motion ci-dessous contre la privatisation d'ADP.

Pour signer et  partager la pétition contre cette privatisation !!! -> CHANGE.ORG

MOTION-ADP.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Motion – Non à la privatisation d’Aéroports de Paris

Chronique d’une majorité en pleine déliquescence

Tribune publiée dans le dammartinfos de septembre 2018

Quatre ans après leur élection la majorité municipale est en pleine déliquescence ! Ils ne sont plus que 21 à siéger au Conseil municipal sur les 23 élus de la liste initiale de 29 (huit démissions et deux postes vacants). Lors du dernier Conseil du 28 juin ils n’étaient que 11 sur 21. Quatre élus n’avaient même pas donné de pouvoirs. Sans la présence de notre groupe le quorum n’était même pas atteint et le Conseil aurait pu ne pas avoir lieu ! Nous avons préféré siéger pour que le Conseil se déroule normalement et que les Dammartinois(e)s ne soient pas pénalisé(e)s par la désinvolture et le manque de sérieux du groupe majoritaire. Lors de ce Conseil, le maire a confirmé le départ précipité du D.G.S (Directeur Général des Services) alors qu’il était censé finir le mandat, et la motion contre la fermeture de la 8ème classe de l’école élémentaire de l’Eau Bonne n’était même pas prête alors que nous avions abordé le sujet quelques jours auparavant lors de la manifestation devant l’école.

Le départ prématuré du D.G.S en dit long sur les tensions et la gestion déplorable de notre ville. Les mauvais résultats financiers de 2017, les problèmes de management, la mauvaise gestion des ressources humaines et le manque de vision engendrent une démotivation et un mécontentement de certains agents. Ils ne sont pas à incriminer… Comment pourrait-il en être autrement lorsque sur la période estivale l’improvisation, les annulations et le manque de moyens humains et financiers impactent leur travail (Peu de moyens pour Dammartin en fête, la propreté, la voirie et les espaces verts, plus de barbecue participatif et de projection de film en plein air, pas de retransmissions des matchs de l’équipe de France de football lors du mondial, pas de voyages organisés pour les familles au Centre Social et Culturel…). Au lieu de dénigrer sans cesse l’opposition et l’équipe précédente, l’actuelle majorité devrait plutôt agir pour notre ville. Les agents font ce qu’ils peuvent mais force est de constater que le cadre de vie, le scolaire, la jeunesse, les familles, le sport et la culture ne sont pas les priorités du Maire et du groupe majoritaire…