Débat d’Orientation Budgétaire 2016 - intervention de Stéphane Jabut

Version PDF en cliquant ici

Intervention de Stéphane JABUT

Débat d’Orientation Budgétaire de Dammartin-en-Goële

Mercredi 17 février 2016

 

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

RM - 10 février 2016 - Stéphane Jabut : « il est vraiment temps de passer à autre chose » et de « cesser les combats juridiques »

Stéphane Jabut, est l’ancien maire (PS) de Dammartin-en-Goële (77, 8669  habitants en 2013, une des 17 communes inclue dans la nouvelle CA Roissy Pays de France). Il est aujourd’hui dans l’opposition municipale au maire (LR) actuel, Michel Dutruge.

Dans une tribune (cliquez pour lire la tribune)  à paraitre dans le prochain bulletin municipal, il prend position nettement sur l’intercommunalité est estime qu’il faut désormais « passer à autre chose », c’est à dire commencer à coopérer avec la nouvelle interco.

M. Dutruge insiste sur le caractère « cohérent » de la CC Plaines et Monts de France (PMF)à 37. Stéphane Jabut rappelle,, utilement je pense, que Michel Dutruge (par ailleurs ancien vice-président de PMF) avait, comme beaucoup d’autres et Bernard Rigault en particulier (mais aussi à l’époque Yves Albarello) mené une lourde bataille judiciaire pour empêcher justement PMF à 37, en refusant notamment l’insertion des communes de Villeparisis, Mitry-Mory, Compans et Le Pin, tout à gauche à l’époque, comme Dammartin. Avec ses communes, la majorité de PMF aurait été à gauche. Les élections municipales de 2014 étant passées à ce moment, Villeparisis et  Dammartin sont passées à droite et la majorité de PMF à 37 également. Du coup le territoire des 37 est devenu miraculeusement »cohérent » et  Bernard Rigault a été élu (enfin !) président de PMF, coiffant au poteau et par surprise, Yves Albarello qui convoitait aussi la présidence.

Un peu de mémoire ne fait pas de mal

ROISSY-MAIL 10 février 2016

L'article sur le site de Roissy-mail en cliquant ici

 

Tags: 

Intercommunalité : devoir de vérité

Malgré notre opposition au démantèlement de notre Communauté de Communes Plaines et Montsde France (CCPMF) et les recours déposés, la nouvelle Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France autour de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle est née le 1er janvier. Il est temps de cesser les combats juridiques et de proposer une alternative. M. Dutruge et ses amis politiques auraient dûproposer au Préfet de Région le rattachement des 37 communes de notre CCPMF pour ne pas abandonner les 20 communes non rattachées. Ainsi la Seine-et-Marne serait mieux représentée dans cette nouvelle Communauté d’Agglomération.

Le plus cocasse, c’est que M. Dutruge défende ardemment le périmètre de l’ancienne CCPMF, devenu cohérent, pertinent… alors qu’il était farouchement contre quand nous le portions et qu'il était dansl’opposition ! Il utilisait d’ailleurs les mêmes arguments contre l’élargissement de notre intercommunalité aux villes de Compans, Mitry-Mory et Villeparisis qu’actuellement contre Gonesse, Sarcelles ou Villiers-le-Bel. Si l'élargissement n'avait pas eu lieu, comme le souhaitait M. Dutruge, notre ville n’aurait pas bénéficié cette année des 551 255 € de dotation de solidarité communautaire au moment même où l’argent public se raréfie. Et si M. Dutruge et ses amis politiques ne se battaient que pour des postes et des indemnités et oubliaient l’intérêt général ? Il est vraiment temps de passer à autre chose. Notre ville est tournée vers l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle, gisement d’emplois et de richesses. La solidarité et la gouvernance sont nécessaires pour développer harmonieusement notre territoire et créer les conditions d’un dialogue équilibré avec la Métropole du Grand Paris.

Stéphane JABUT Conseiller municipal, ancien maire de Dammartin-en-Goële. Au nom du groupe d’opposition « Agir ensemble pour notre ville »

 

Tags: 

Désillusions et récupérations politiques

Tourner la page d’une année à l’autre est un moment propice au bilan. Que de désillusions et de récupérations politiques depuis le début du mandat de M. DUTRUGE. Les dernières en date : le nouveau parking public du centre-ville et la restauration de la Collégiale, deux projets initiés lorsque nous étions en responsabilité. Pour le parking, nous avions négocié avec le promoteur de la résidence « Cœurvillage », à l’angle de la rue Abel Chenevat et de la rue Ganneval, un parking sous-terrain de 38 places et 13 places en voirie pour compenser les 37 places supprimées sur le terrain, soit un gain théorique de 14 places. M. DUTRUGE a fait le choix de réserver ce parking sous-terrain fermé et sécurisé aux élus et aux agents municipaux et d’ouvrir un parking public de 32 places sur l’ancien parking des services techniques, soit une perte de 6 places pour le public.

Quant à la collégiale, les travaux de restauration de la première tranche devaient commencer en 2014 puisque nous avions reçu l’accord écrit de l’État le 24 mars 2014, le lendemain de l’élection municipale,  pour un financement de 40% des travaux à compléter par une souscription publique avec la Fondation du Patrimoine et d’autres subventions de la région et du département. Que de temps perdu !

Pire encore, l’une des rares décisions prises par M. DUTRUGE depuis son élection : abandonner la construction de l’espace commercial et de la salle de spectacle et de cinéma à côté de l’école Henry-Dunant pour y construire plus de trente maisons ! Espérons que l’année qui se profile sera plus positive pour notre ville…

Après une année 2015, difficile, douloureuse et violente, je vous adresse avec les élus de l’opposition, pour 2016, mes vœux les plus chaleureux de fraternité, de solidarité et de paix.

 

Arbre de la laïcité à l'école de l'Eau-Bonne

ArbreLaicite-SJ.jpgHier plantation de l'arbre de la laïcité à l'école élémentaire publique de l'Eau Bonne avec Jean-Paul GRAS Président départemental des Délégués Départementaux de l'Éducation Nationale de Seine-et-Marne, les enseignant(e)s et les enfants.
La charte de la laïcité est désormais affichée dans chaque école, collège ou lycée public de France. La Laïcité est un fondement de la République. A l'heure où certains l'instrumentalisent à des fins électoralistes pour stigmatiser nos concitoyens musulmans, on oublie ce qu'est réellement la laïcité. La laïcité, c'est la liberté de conscience et l'égalité de tous : croyants, athées ou agnostiques. Le plus grand contresens que l'on puisse faire sur la laïcité c'est d'y voir une sorte d'hostilité de principe à la religion ! La loi républicaine vise le bien commun et non pas l'intérêt particulier : le principe de neutralité de la sphère publique.

 

Tags: 

Police municipale armée : M. DUTRUGE doit organiser une consultation citoyenne

Lors de la commission sécurité du 22 septembre, l’adjointe au maire chargée de la sécurité a annoncé, à notre grande surprise, que la préfecture avait donné son autorisation le 21 juillet pour l’armement de notre police municipale et qu’ils attendaient la livraison des armes pour lancer la formation des policiers municipaux.

Nous avons interpellé M.DUTRUGE lors du Conseil municipal du 24 septembre deux jours après la commission sécurité, il n’a pas voulu aborder ce sujet alors que l’armement des policiers municipaux n’était même pas inscrit dans son programme électoral. Nous aurions pu affirmer notre refus catégorique d’armer nos quatre policiers municipaux. Le contexte local ne le nécessite pas. L’adjointe au maire s’est justifiée en invoquant les événements de janvier et les contrôles de vitesse… Tout cela n’est pas sérieux. La police municipale est là pour la prévention de l’ordre public, la proximité avec les habitants et l’application des arrêtés municipaux. Le maintien de l’ordre, la lutte et la prévention du terrorisme et des trafics doivent continuer à être assurés par l’État. La brigade de gendarmerie de notre ville assume pleinement ces missions en relation constante avec la police municipale.

Nous n’étions pas au bout de nos surprises puisque dans le Parisien du 30 septembre, M. DUTRUGE ment sciemment en proclamant « Nous sommes juste en train de faire une étude, c’est loin d’être décidé et s’il faut consulter la population, on le fera ». Après de tels mensonges, qu’il le fasse ! Nous lui avons adressé une demande par écrit le 6 octobre que vous pouvez retrouver sur notre site. M. DUTRUGE doit organiser une consultation citoyenne.

La France en deuil

La France est en deuil. Après les attentats abjects de vendredi, le Président de la République a décrété l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire. Nos pensées vont aux victimes, aux blessés, à leurs familles et à leurs proches. Nous remercions les forces de sécurité et les secours qui sont intervenus sur place. Le moment est à l'émotion, au recueillement et à l'unité nationale. La France a été attaquée mais la France est debout. Les terroristes veulent nous diviser. Soyons unis et rassemblés autour de nos valeurs. Ce sont notre façon de vivre, notre République laïque, métissée et ouverte que les terroristes veulent mettre à bas. Nous ne céderons jamais face à la terreur et à la barbarie et notre modèle de vivre ensemble sera toujours plus fort que ces assassins.

Où que vous soyez demain à 12 heures, nous vous invitons à observer la minute de silence, décrétée par le chef de l'État, pour rendre hommage aux victimes.

Vive la République ! Vive la France !

Stéphane JABUT
Président de l'association Ensemble pour Dammartin-en-Goële 

Pages